L’ immobilier de prestige par le président de Barnes International

… Quel chemin parcouru depuis la décision en 2003 d’implanter Barnes en Floride afin de permettre à de nombreux clients européens d’y réaliser leurs projets immobiliers et professionnels. Puis aux fils des ans, Barnes devient progressivement un acteur incontournable de l’immobilier international haut de gamme avec aujourd’hui des bureaux en France, Suisse, Grande Bretagne et Etats-Unis ainsi que des correspondants en Russie, Asie et Moyen Orient.
Barnes repose sur l’idée que le marché immobilier haut de gamme s’internationalise avec des acquéreurs à la recherche de biens dans les plus belles villes du monde : à Paris, Londres, Genève, New York, Miami, St Barth… Barnes propose à ses clients un service haut de gamme global pour réaliser des transactions de biens immobiliers de qualité.

Barnes émerge très rapidement sur le marché du luxe et connaît une très forte croissance. Le groupe crée alors un département « Biens d’exception », puis « Immeubles », puis « Programmes Neufs », et un département « Propriétés et Châteaux & Belles Villes de France ».

Barnes s’implante aujourd’hui dans tous les lieux d’exception en France : Megève, Courchevel, Aix-en-Provence, Saint-Rémy-de-Provence, la Corse, Deauville, Biarritz, le Bassin d’Arcachon (le Pyla), le Périgord, Bordeaux, Cannes..

En Corse, la fameuse ile de beauté, l’objectif de l’agence Barnes Corse reste le même : proposer des biens d’exception en bord de mer pour offrir aux clients des prestations de grande qualité et proposer avec le plus grand professionnalisme l’expérience du marche de l’immobilier de luxe en Corse.

Le groupe a mis en place dès sa création, la notion de global service, et apporte un service sur mesure pour permettre à ses clients de réaliser leurs projets immobiliers. Nos équipes sont proches de leurs clients et partagent des valeurs fortes (travail, confiance, confidentialité et élégance).
Nous proposons un service global (achat, vente, location, décoration, rénovation, investissement à l’étranger, montages juridiques, financement, gestion locative.)

 

Immobilier de luxe : les acheteurs reviennent en France

Villa de prestige en location en Corse du sud

Villa de prestige en location en Corse du sud

Au sein du marché immobilier tricolore, le segment du haut-de-gamme retrouve de l’allant. Depuis le début de l’année, une reprise d’activité significative se dessine dans l’immobilier de luxe, soutenue par les acheteurs étrangers.

Cette embellie dans l’immobilier de luxe fait suite à deux années difficiles, marquées par un climat d’instabilité et d’alourdissement fiscaux, où le nombre d’acheteurs a fortement diminué entre 2012 et 2013 et où les stocks ont augmenté. Les acheteurs étrangers avaient alors arbitré en faveur d’autres marchés comme Londres, la Toscane, la Sicile, Miami, New York et Dubaï.
Mais depuis décembre de l’année dernière il y a un vrai  un vrai changement. Les acheteurs non-résidents, étrangers et français expatriés, reviennent sur le marché de l’immobilier de prestige français. Ils constatent que les prix sont raisonnables et que les opportunités d’acquisition sont plus nombreuses ». Les prémices d’un retour de confiance étaient déjà visibles en septembre et octobre dernier. Mais le point d’orgue a eu lieu au moment de la visite de François Hollande aux Etats-Unis et de son message vis-à-vis des investisseurs.
Fait saillant de l’édition 2014 de l’étude, la part des acheteurs de bien de prestige en France qui résident à l’étranger (36 %) est en hausse de 22 % par rapport à la précédente enquête. Une tendance que l’on retrouve aussi ailleurs : De nombreuses familles françaises qui se sont réinstallées en Suisse et en Belgique continuent cette année à acheter de l’immobilier en France, pays avec lequel elles gardent des liens affectifs forts. De leur côté, les « purs » acheteurs étrangers reviennent aujourd’hui sur le marché français, estimant que les lois fiscales se sont stabilisées. Leurs conseillers financiers et fiscaux ont eu le temps de fabriquer de nouveaux montages pour optimiser les achats immobiliers de leurs clients en France.
Sans surprise, en revanche, le logement idéal dans les intentions d’achat prend principalement la figure d’une propriété ou d’une villa (45 % des acquéreurs), devant l’appartement (27 %) et le château ou le manoir (15 %). Les autres types de biens (hôtel particulier, loft, propriété équestre et chalet) sont plus rarement recherchés. Quant à la géographie de l’immobilier de luxe, elle semble également immuable. Les trois régions les plus convoitées demeurent la Côte d’Azur (Cannes, Cap d’Antibes, Saint-Tropez, Mougins…) et le marche émergeant de l’immobilier de prestige en Corse pour 35 % des sondés, la Provence (26 %), la capitale parisienne et ses environs (25 %). Ces trois zones concentrent donc 86 % des intentions d’achat. C’est aussi la « prime à la mer », les clients privilégiant à Paris une vue sur la Seine et dans les régions en province concernées la proximité de la mer, d’une rivière ou d’un lac.

L’immobilier de prestige résiste

Si l’immobilier en général souffre toujours de la crise, la niche que constitue l’immobilier de prestige résiste. Avec toutefois un renversement de situation par rapport à il y a quelques années : désormais ce sont les acheteurs qui mènent le marché.
Acquérir une parcelle de paradis en bord de mer fait encore rêver les étrangers fortunés. Ils sont nombreux à s’intéresser au sud de la Françe qui conserve son aura dans le monde entier, malgré la complexité de la fiscalité française qui pourrait les décourager.
Contrairement à l’immobilier classique, le haut de gamme ne connaît pas la crise. Face à l’offre abondante de biens de luxe, les acquéreurs, plus nombreux, ont repris la main sur le marché et peuvent facilement négocier. Toutefois, un produit bien situé, bien entretenu, bien conçu et mis en vente à un prix honnête se vend rapidement et sans négociation.

Lire la suite de l’article sur CorseMatin.com