L’immobilier de prestige résiste

Si l’immobilier en général souffre toujours de la crise, la niche que constitue l’immobilier de prestige résiste. Avec toutefois un renversement de situation par rapport à il y a quelques années : désormais ce sont les acheteurs qui mènent le marché.
Acquérir une parcelle de paradis en bord de mer fait encore rêver les étrangers fortunés. Ils sont nombreux à s’intéresser au sud de la Françe qui conserve son aura dans le monde entier, malgré la complexité de la fiscalité française qui pourrait les décourager.
Contrairement à l’immobilier classique, le haut de gamme ne connaît pas la crise. Face à l’offre abondante de biens de luxe, les acquéreurs, plus nombreux, ont repris la main sur le marché et peuvent facilement négocier. Toutefois, un produit bien situé, bien entretenu, bien conçu et mis en vente à un prix honnête se vend rapidement et sans négociation.

Lire la suite de l’article sur CorseMatin.com